TSR ABE - a bon engtendeur, Test shampoings : ça fait mal aux cheveux ? 18/01/2000

Test shampoings : ça fait mal aux cheveux ?

Emission de la Télévision Suisse Romande
TSR ABE, diffusée le mardi 18 janvier 2000

Les conseils du dermatologue

En plus des promesses, souvent exagérées, des spots publicitaires, circulent toutes sortes d’idées reçues sur l’entretien des cheveux. Alors, pour leur faire, une bonne fois pour toute, la tête au carré, nous avons posé les questions les plus récurrentes au dermatologue Daniel Perrenoud.

Si on se lave les cheveux tous les jours, y a-t-il un risque qu’ils s’abîment et qu’ils deviennent plus gras?

– « Maintenant, les shampoings ont fortement évolué. Beaucoup de shampoings doux permettent un lavage quotidien des cheveux, sans que l’on ne doive se préoccuper de l’état sur le cuir chevelu ou le cheveu lui-même ».

Les adultes peuvent-ils sans autres utiliser des shampoings pour bébés?

« Alors, sans autres. Pour autant qu’on n’ait pas les cheveux trop gras. Le seul risque d’utilisation d’un shampoing pour bébés, c’est de ne pas dégraisser suffisamment le cheveu. Car le cuir chevelu d’un enfant est nettement moins gras que celui d’un adulte ».

Faut-il préférer l’eau froide à l’eau chaude lorsque l’on se lave les cheveux?

– « Il semble en effet que l’eau froide facilite le démêlage et évite l’électricité statique. Mais il ne s’agit pas forcément de se laver les cheveux avec une eau très froide. On peut utiliser une eau confortable, voire même plus chaude, sans craindre pour ses cheveux ».

Un shampoing est-il plus efficace si on ne le rince pas tout de suite?

– « Non. Il n’y a pas de réaction chimique entre le shampoing et les particules de graisses du cuir chevelu. Ce qui importe, c’est de le faire pénétrer partout et de frictionner doucement tout le cuir chevelu et de bien le rincer ensuite, si on ne veut pas l’irriter ».

Peut-on troquer son shampoing contre un gel douche?

– « Le gel douche est destiné à être appliqué sur l’ensemble de la peau, sur une peau qui est souvent plutôt sèche. Donc, on va plutôt re-graisser, tandis que le shampoing aura, lui, tendance à dégraisser. L’usage d’un gel douche comme shampoing n’est donc pas forcément ce qu’il y a de plus adapté ».

Pour des cheveux « plus forts, plus brillants, plus volumineux », suffit-il de se fier à ce qui est écrit sur le flacon?

– « Comme avec chaque cosmétique, on achète une fraction de rêve. Il faut y croire un peu, mais sans trop de naïveté! Je crois qu’il y a une très grande variation entre les propriétés alléguées par le fabricant et la réalité du produit. Donc, achetons du rêve, mais restons critiques et ne nous fions pas aveuglément aux propriétés vantées par l’emballage ».

Effectivement, si vos gènes vous ont dotés de cheveux fins et mous, aucun shampoing, aussi cher soit-il, aussi dense en moelle de colibri, en extraits de cellules fraîches ou placenta de doryphore soit-il, ne vous les rendra épais et drus! La texture de notre crinière, c’est un héritage de nos parents, et aucun de nos efforts n’y changera quoi que ce soit.

Source: ABE – a bon entendeur