Lingettes à tout faire : attention, invasion nuisible !

Emission de la Télévision Suisse Romande
TSR ABE, diffusée le mardi 13 novembre 2007

Des lingettes parfois toxiques

Certaines lingettes peuvent s’avérer problématiques d’un point de vue toxicologique. Elles contiennent parfois des agents allergènes, et systématiquement des conservateurs, dont les effets peuvent être tout à fait indésirables.

Lingettes pour bébés

Du côté des lingettes pour bébé, une seule de celles analysées par ABE contient un agent potentiellement allergène: la lingette Penaten, dont l’agent est toutefois reconnu comme peu fréquemment allergène. Toutes contiennent des agents conservateurs, indispensables pour éviter le développement de bactéries et de moisissures. Certaines affichent jusqu’à huit conservateurs différents, notamment des parabens, dont certains sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. Marie-France Corre : « On conseille d’éviter aujourd’hui l’isobutylparaben et le butylparaben […] qui sont les plus incriminés aujourd’hui. Les autres ne posent pas de problèmes et pour l’instant sont complètement utilisés sans aucune difficulté par les cosméticiens. » De l’isobutylparaben et du butylparaben sont annoncés dans Nivea Baby Pure. Notre expert toxicologue a également relevé la présence de méthylisothiazolinone dans Huggies Pure. Le Dr Daniel Perrenoud, dermatologue spécialiste des allergies, a quelques réserves sur ce produit : « Le risque allergénique est lié à sa concentration, on n’aime pas le voir dans les produits qui sont pas rincés, qui vont rester sur la peau. [La méthylisothiazolinone] a quand même été un des chefs de file des substances allergisantes en Europe il y a quelques années. »
Autres agents conservateurs qui peuvent poser problème, les libérateurs de formol. Ils libèrent du formaldéhyde, un cancérogène respiratoire, déjà présent dans notre environnement, par exemple dans les colles du mobilier, dans les peintures ou encore dans les revêtements. Un libérateur de formol est annoncé dans Pampers Lavender, Coop Prix Garantie, M-Budget, Penaten, Millette Baby Care Lavendel et Nivea Baby Pure. Il y en a même deux dans Leader Price. Deux lingettes n’en contiennent pas du tout: Denner et Huggies Pure. Les lingettes pour bébés, bien pratiques au demeurant, présentent donc quelques points noirs. Sont-elles utilisées dans les crèches, par exemple ? Capucine Ratajski : « Non, principalement pour des raisons de santé. Nous privilégions l’eau et le savon. » Avec quarante enfants qu’il faut changer quatre fois par jour, l’utilisation de lingettes impliquerait une augmentation des coûts et des déchets considérable.

Lingettes démaquillantes

Zoé Revital, Corine de Farme, Diadermine et Bébé Young Care n’annoncent aucun allergène. Les lingettes Yves Rocher en annoncent quatre, dont un classé comme fréquemment allergène. Demaq’expert sept, dont deux fréquents et Nivea Visage, neuf, dont trois fréquents. Ces chiffres ne sont pas le seul facteur déterminant pour la toxicité des lingettes. Dr Daniel Perrenoud : « Pour conserver un effet parfumé et diminuer le risque [les fabricants] mélangent en très petites quantités des parfums. […]Vous pouvez avoir un produit qui ne contient qu’une ou deux molécules parfumantes mais en haute concentration qui sera beaucoup plus allergisant qu’un produit qui en contient dix, en très faible concentration. » Toutes ces lingettes contiennent également des conservateurs. Yves Rocher annonce du butylparaben, un des parabens soupçonnés d’être perturbateur endocrinien. Corine de Farme annonce du méthylisothiazolinone, un conservateur allergène dont la présence est ennuyeuse dans la mesure où l’on ne rince pas la peau après avoir utilisé cette lingette démaquillante. Quant au précurseur de formol, on en a trouvé un dans Nivea Visage, Zoe Revital, Diadermine, Bébé Young Care, Demaq’expert. Yves Rocher Pure et Corinne de Farme en sont exempts.

Lingettes intimes

Carefree Camomille et Preven’s ne contiennent pas d’allergène de parfums. Linda Intima en contient neuf dont trois classés fréquents et Lactacyd Femina douze dont six classés fréquents. Daniel Perrenoud : « Je souhaite que toutes les substances qui sont reconnues comme étant allergisantes, en particulier les composés parfumés qui font partie des 26 substances à risque dont la déclaration est obligatoire, soient éliminés des lingettes humides et de tous les produits qui ne sont pas destinés à être rincés. » Le problème, pour le docteur Perrenoud, est le suivant : « Si vous voulez un environnement non parfumé ou peu parfumé, vous ne pouvez pas l’obtenir. Vous êtes constamment exposé à des parfums à des quantités qui ne sont pas nécessaires. » Toutes ces lingettes intimes annoncent des conservateurs, entre deux et sept différents. A relever la présence d’isobutylparaben pas recommandable dans le Lactacyd Femina et Preven’s, et un libérateur de formol dans chacun de ces quatre produits.

Source: TSR ABE video